Une prépa de proximité

Retour à la page précédente

→ Contrairement aux classes préparatoires parisiennes, les effectifs des deux classes sont volontairement limités à 25 étudiants afin de favoriser le travail et l’échange. De la sorte, des travaux de groupe peuvent être mis en place, les étudiants se connaissent et se soutiennent plus facilement, les évaluations (notamment en khâgne) sont plus nombreuses, les délais de correction plus courts.

→ Situées à l’écart du bâtiment principal du lycée, les salles de classe et de khôlles sont conjointes, ce qui permet aux étudiants de première et de deuxième année de se côtoyer facilement, de passer d’un cours à une khôlle sans perte de temps. Dans l’environnement serein de l’établissement, elles offrent un lieu de vie commun que les étudiants s’approprient facilement, un espace propice au travail collectif.

→ Premières classes préparatoires littéraires du département, les hypokhâgne et khâgne actuelles s’inscrivent dans la tradition de formation d’excellence et d’ouverture du lycée Albert Schweitzer du Raincy, ancienne annexe du lycée parisien Charlemagne ouverte en 1945, dont l’architecture remarquable, inspirée des travaux de Le Corbusier, lui vaut d’être classé monument historique depuis 2002. Par héritage, les classes d’hypokhâgne et de khâgne sont insérées et recrutent dans un vaste territoire s’étendant de l’est de la Seine-Saint-Denis aux franges de la Seine-et-Marne. Elles s’adressent à tous les élèves et étudiants, désireux d’études littéraires et qui cherchent un établissement à la fois de proximité et de qualité.

↔ Retour à la page précédente

Un lycée pour réussir